Please wait...

Qu’est-ce que l’athérosclérose ?

3 juin 2020 by mario.cordisco
hypertension-867855-1200x800.jpg

Comme vous le savez, le projet NanoCardio vise à prévenir les maladies cardiovasculaires, en détectant notamment les plaques athéroscléreuses par IRM et imagerie optique. Au fait, savez-vous ce qu’est l’athérosclérose ? On vous dit tout.

L’athérosclérose est une maladie qui se caractérise par l’apparition de plaques d’athérome sur la paroi interne des artères. Elle incarne un facteur de risque majeur d’accident vasculaire cérébral (120.000 cas par an, en France) et d’infarctus du myocarde (150.000 victimes par an, en France). Ce n’est hélas pas un un hasard si les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès à travers le monde. Elles représentent ainsi plus de 30 % de la mortalité mondiale. Le comble ? Dans 80 % des cas, l’athérosclérose peut être évitée par un mode de vie sain.

En effet, l’athérosclérose se manifeste sous formes de plaques, composées de corps gras, de dépôts calciques et de fibroses. Ces plaques sont le résultat d’un phénomène inflammatoire associant une fibrose à du mauvais cholestérol. Si elle se montre dans un premier temps asymptomatique, l’athérosclérose peut, sur le long terme, causer des troubles plus ou moins brutaux en obstruant les artères. C’est à partir de ce moment que peut émerger une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Si l’athérosclérose peut se présenter sous forme héréditaire, celle-ci est principalement favorisée par l’alimentation (trop grasse, trop sucrée ou trop salée), la sédentarité, le surpoids et/ou le tabagisme. En outre, la maladie touche tant les hommes que les femmes, généralement après la ménopause. Certains symptômes peuvent annoncer la rupture d’une plaque d’atérome : essoufflement à l’effort ou à la marche, vertiges, douleur thoracique, mais aussi instabilité de la marche, troubles de la vision ou modifications du rythme cardiaque.

Cependant, tout n’est pas perdu. Comme l’écrit le site Pourquoi Docteur, « il est toutefois possible de réduire son risque d’athérosclérose en évitant de fumer, en pratiquant une activité physique régulière, en adoptant une alimentation saine, en limitant sa consommation d’alcool et en réduisant son niveau de stress. » Il précise également : « Il est aussi important d’avoir un bilan complet de dépistage des facteurs de risque cardiovasculaire, en particulier en cas d’antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire. » Dans 80 % des cas, l’athérosclérose peut être évitée. Autant mettre toutes les chances de son côté.

Contact

Avenue Maistriaux 15
7000 Mons

+32 65 37 35 25

sophie.laurent@umons.ac.be

Copyright NanoCardio