Please wait...

Résumé – Décembre 2017

31 décembre 2017 by mario.cordisco

Une année est maintenant passée depuis le lancement du projet NanoCardio. Ce projet a débuté le 1er janvier 2017, avec pour objectif de développer des sondes nanométriques injectables dédiées à la détection par imagerie magnéto-optique des plaques athéroscléreuses.

Dans une démarche collaborative, les opérateurs principaux associent leurs savoir-faire afin de contribuer à l’élaboration de nouvelles sondes de diagnostic précoce de l’athérosclérose, en travaillant conjointement sur l’élaboration et la caractérisation en imagerie de ces nanosondes magnéto-optiques (UMONS et URCA) ainsi que sur l’évaluation de leur cytotoxicité (UGENT).

Les opérateurs UMONS et URCA ont continué leur travail en partenariat transfrontalier afin de progresser vers l’obtention des différentes briques moléculaires constituant les nanoplateformes porteuses des sondes d’imagerie. De plus, la collaboration scientifique entre ces partenaires a été accrue et ce, dans le but d’accéder à ces nanoplateformes dans les plus brefs délais. De cette manière, l’UGENT qui est en charge de l’évaluation nanotoxicologique des nanoplateformes, et l’UMONS qui est en charge de la détection des plaques athéroscléreuses, pourront tous deux débuter la seconde phase du projet.

En parallèle des actions réalisées au niveau scientifique, les opérateurs ont également été actifs au niveau du transfert des résultats vers la communauté scientifique et vers le grand public. De multiples échanges, publications et communications ont été réalisés par l’équipe de NanoCardio afin de présenter la problématique traitée par le projet ainsi que les moyens mis en oeuvre par les différents acteurs du projet et le programme Interreg.

Contact

Avenue Maistriaux 15
7000 Mons

+32 65 37 35 25

sophie.laurent@umons.ac.be

Visiteurs

Copyright NanoCardio